Réflexions personnelles sur la laïcité et le problème du voile musulman en France

Dernière mise à jour : 16/02/2006

I/ Pour ou contre une loi, et sur quoi ?

1/ pourquoi le problème se pose-t-il ?

Il est en ce moment beaucoup question de laïcité. Pourquoi ? Parce que une certaine fraction des musulmans ont maintenant des revendications qu'ils n'avaient pas auparavant, et que tout ce qui est religieux en France est sujet à tension. Cette fraction est intégriste et ne respecte manifestement pas les valeurs de l'occident. En effet, le fait qu'une femme refuse de se faire soigner par un médecin homme est un acte de ségrégation, contraire à l'égalité homme-femme. Le fait de demander des heures d'ouverture de piscine spécialement pour les femmes également. Quant au voile, la question me paraît bien complexe, les uns affirmant que c'est un devoir religieux, les autres que c'est un signe de soumission. Manifestement les musulmans ne sont pas d'accord entre eux sur le sujet.

2/ Loi et Constitution

Ceci dit, la constitution impose aux fonctionnaires de ne pas porter de signes religieux ou politiques apparents (demande qui n'est pas toujours respectée, je me souviens notamment d'un prof de lycée qui avait un pin's du PCF. Comme c'était le fils du proviseur...) par conséquent ce sont les enseignants qui ont l'obligation de réserve et non les élèves. La Constitution permet au contraire aux autres d'exprimer et de montrer leurs convictions, ce qui fait partie de la liberté individuelle, fondamentale. Les socialistes, champions de l'athéisme militant primaire, qui a toujours confondu laïcité et athéisme, proposent une loi, trop restrictive car il s'agit de supprimer tout signe religieux et politique, quel qu'il soit. Cette loi, étant contraire à la Constitution, n'aurait de toute façon aucune chance de passer, et si elle l'était, elle ne serait pas valide en conscience. D'où alors recours à l'Europe, aux Droits de l'Homme, etc. autrement dit s'il doit y avoir une loi, elle ne doit pas être extrémiste. On ne combat pas un intégrisme religieux par un intégrisme athée (qui dans l'histoire du siècle dernier a fait bien plus de morts que tout autre intégrisme religieux).

3/ En quoi le port du voile est inacceptable

Ceci dit cette demande de port du voile est irrecevable car jusqu'à maintenant les élèves n'étaient pas voilées à l'école. Ce réveil général (voile, hôpital, piscine) s'opère maintenant depuis quelques années et on ne peut voir dans ce mouvement qu'une attaque contre des valeurs occidentales. C'est donc davantage ce changement suspect, qui de plus intervient dans un contexte international malsain et polémique, qui est à dénoncer plutôt que le voile en lui-même dans un premier temps. En effet dans l'île de la Réunion, qui est pourtant française, le voile est porté depuis longtemps et ça ne pose aucun problème. Ceci dit, seul le problème du voile pourrait à la rigueur ne pas être intrinsèquement néfaste. Pourrait, car il est difficile d'obtenir une réponse claire et unanime sur la signification précise de ce vêtement. Ce flou, entretenu par les musulmans eux-mêmes, car divisés et sans véritable hiérarchie, contribue à l'incompréhension des occidentaux au minimum. Il semble en effet que selon des musulmans eux-mêmes il est signe de soumission de la femme, au sens où la femme est considérée comme inférieure à l'homme et ceci est inacceptable pour nous. Cette soumission se fait à la fois physiquement (le voile, interdiction de serrer la main des hommes) et moralement (femmes qui ne peuvent pas sortir facilement de chez elles, etc.). J'ai même vu une fois une femme complètement voilée, on ne voyait pas du tout son visage, totalement couvert, comme chez les Talibans. Ceci est alors à proscrire, et partout, même dans la rue.

Une autre raison est que certaines filles portent le voile pour qu'on leur fiche la paix, sans quoi elles se feront au minimum traiter de pute. Elles ne peuvent pas dire le contraire car elles se prendraient une correction (sans trace visible...), ce qui accroit le sentiment d'insécurité.
D'autre part si demain une autre religion, quitte même à l'inventer, demande à toutes les femmes d'être nues dans la rue, alors il faut l'autoriser sous prétexte que c'est un commandement religieux ? Peut-on tout accepter au nom de la religion ?

4/ provocations et réactions

Si la République laisse faire, on va glisser dans un terrain inconnu, dangereux et que l'on ne pourra que difficilement maitriser. On peut voir dans ces manifestations des provocations à répétition, et il est probable qu'elles continueront jusqu'à ce que l'Etat plie ou bien que la population se retourne et adhère majoritairement. Il ne faut pas rigoler avec ça, car même si à l'heure actuelle ça ne risque pas d'arriver, qui peut dire ce que sera la situation dans vingt ans.
Il faut se rendre à l'évidence. L'Etat doit réagir. Il y a des choses avec lesquelles on ne peut pas négocier. Si on négocie on lâche du lest et peu à peu les intégristes s'installent. Il est des cas où la négociation est un signe de faiblesse. La politique française et anglaise de l'autruche dans les années 1930 a permis à Hitler d'exécuter sa politique d'extrême violence que l'on connaît bien, et ce en toute impunité. On croyait qu'il fallait se montrer patient, que tout finirait par s'arranger, qu'il arrêterait bien un jour ou l'autre de conquérir des territoires, qu'il y avait des raisons, des excuses ? pour agir de la sorte, notamment l'inflation catastrophique due à la crise de 1929, etc.
La France et l'Angleterre ont préféré fermer les yeux, faire ceux qui ne remarquaient rien ou alors qui osaient timidement un petit 'attention, hein', histoire de se ridiculiser encore un peu plus. On connait le résultat de cette politique. Est-ce ceci que nous voulons ? Même s'il ne s'agit pas forcément de guerre ouverte, il faut reconnaître que non seulement les situations conflictuelles engendrées par cette catégorie de musulmans ne sont pas si rares que ça, que ce soit à l'école, où à la piscine, ou à l'hôpital (et demain, au cinéma, dans les bibliothèques, dans les musées, à la plage ?).

5/ une loi est nécessaire mais non suffisante

Face à cette situation, une loi me paraît nécessaire, mais non suffisante. La loi n'est pas suffisante car les intégristes vont faire des pieds et des mains pour la contourner. Tous mes moyens légaux où à la limite de la légalité seront bons. Si la loi dit qu'un bandeau de 3cm de large est autorisé, les élèves en porteront un de 3 ou de 5 cm par provocations et les profs vérifieront avec un double-décimètre si la taille est légale. Ce comportement a été vu dans un reportage de l'émission "mots croisés" du 15 décembre 2003. Les profs et chefs d'établissement se plaignent de devoir arbitrer et de passer du temps à ça. Il est clair si pour un cours d'une heure, si le prof perd dix minutes à chaque fois pour effectuer les vérifications, certains risquent de baisser les bras. En effet avec la loi, si un élève aura un bandeau légal, le prof ne pourra pas l'exclure et il doit donc effectuer la vérification. Et de jours en jours ces bandeaux se rallongeront peu à peu. Le bras de fer est à craindre.
Que faut-il donc de plus ? Les intégristes seront toujours provocateurs et contribuent grandement au sentiment d'insécurité. Ces provocations vont faire monter les tensions de part et d'autre et tout ça n'est pas bon. Si la situation évolue ainsi il faudra durcir la loi. L'exclusion de l'école n'est pas la meilleure des solutions car ces élèves seront perdues et vont tomber dans des mouvements extrémistes. Pour les parents n'ayant pas la nationalité française, il faudra ne pas renouveler leur carte de séjour, puis les exclure du pays, qu'ils soient en France depuis 30 ans ou non. Ils doivent choisir entre le fait d'habiter en France en respectant la République et de retourner dans leur pays d'origine. S'ils veulent mettre le voile, qu'ils mettent les voiles. Pour ceux ayant la nationalité française la famille devra s'aquitter d'une amende et dans les cas les plus graves (récidives, menaces, ...) prononcer des peines de prison ferme.
Afin d'éviter ces désagréments douloureux pour tout le monde, la loi se doit d'être précise et suffisamment stricte.

La loi doit concerner également les écoles privées sans quoi elle ne sert à rien. Le problème est que le contrôle dans les établissements privés est sans doute bien plus difficile et les visites surprises d'inspecteurs pas forcéments très efficaces.
Mais la loi doit être générale et ne pas concerner que l'école. Comme il l'est écrit plus haut, il n'y a pas que l'hôpital (public ou privé) et les piscines qui sont concernés.
La loi, pour être la plus efficace possible, devra être appliquée sans négociation ou laisser-aller. En effet si la République n'est pas ferme, est faible, les intégristes, eux, ne vont pas se gêner pour asseoir et augmenter leurs emprises sur la société. Nous sommes dans un contexte international où il s'agit d'être prudent et de prendre des précautions en sachant s'affirmer et poser des limites.

6/ L'Islam et le contexte actuel

Ceci dit l'Islam, quand il n'est pas intégriste, est une religion comme une autre et les musulmans soucieux de respecter les lois françaises doivent être respectés et protégés.
Même si ça parait bizarre à première vue, une telle loi protégerait cette population musulmane respectueuse. Il n'y a pas que l'acceptation de ne pas porter le foulard pour être respectueux, et la loi sur la laïcité ne doit pas faire croire que les autres droits et devoirs sont occultés, notamment en matière de tapage nocturne - que j'ai déjà vécu personnellement, et ceci durant le Ramadan ou non.
Il n'y a aucune raison pour que les familles musulmanes qui sont respectueuses des lois subissent des discriminations.
Seulement elles doivent comprendre que chat échaudé craint l'eau froide, et que les familles ayant vécu des épisodes difficiles avec des familles bruyantes sont plus que méfiantes. Il faudra du temps et de la patience pour que ces craintes s'estompent.
En tout cas, ce n'est pas la montée de l'intégrisme qui va favoriser les choses, bien au contraire.

II/ La laïcité à la française est-elle une définition de la laïcité ?

La France se targue d'être le modèle mondial de la laïcité. N'est-ce pas un peu présomptueux ? Au début du siècle dernier certaines mairies organisaient un banquet le jour du Vendredi Saint pour "emmerder" l'Eglise Catholique. Sommes-nous alors vraiment dans la laïcité ? N'est-ce pas plutôt un athéisme militant, violent, qui ne respecte pas les autres formes de pensées ? Même si nous n'en sommes plus là de nos jours, il faut avouer que la notion française de laïcité reste plutôt étriquée. La religion doit être vécue uniquement dans la sphère privée. Selon les athées les plus radicaux, il faudra dans la rue interdire tout signe religieux, fermer les édifices religieux comme ce fut le cas également au début du siècle dernier, et durant la Révolution aussi d'ailleurs. Les athées voient en les religions les raisons de la violence dans le monde, l'aliénation des peuples, etc. Ils mettent les intégristes et les croyants qui ne le sont pas dans le même sabot. Faut-il rappeler que durant le XXè siècle le militantisme athée (Lénine et Hitler pour ne citer qu'eux) a fait des millions de morts ? Il ne s'agit pas des croisades (on nous rebat souvent les oreilles avec ça, certains croient sans doute qu'ils sont nés au 11è siècle... sans doute parce qu'ils n'ont rien d'autre à dire) mais même elles ont bien bien moins de victimes. Pour un athée, rien n'est au-dessus de lui, il est le Maître. Certains d'entre eux peuvent être tentés de faire n'importe quoi. (Je rectifie donc ce que j'avais écrit précédemment en écrivant maintenant certains. J'ai reçu en effet une réflexion d'une personne de mauvaise foi qui m'a dit qu'en lisant cet article elle pouvait se sentir accusée de pédophilie !!! Incroyable mais vrai !!! Bon, je ferme la parenthèse). Le croyant n'est pas le maître, il est serviteur de son Dieu, Dieu non violent car une religion qui croierait en un Dieu qui appellerait à la haine serait à bannir. Il ne peut donc pas faire ce qui lui passe par la tête.

La laïcité à la sauce socialiste et communiste est extrémiste et donc également dangereuse, et donc irrecevable, car il est tellement haineux qu'il transpire l'athéisme. Dans le chant de l'internationale on peut lire

Il n’est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu, ni César, ni tribun ;
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !

Comme chant neutre au sujet de Dieu, on fait mieux !
Certains députés socialistes ont osé entonner ce chant à l'Assemblée Nationale lors des mouvements sociaux 2003. Décidément il est difficile de renier ses positions profondes, il est difficile de les masquer pour jouer au gentil...
L'athéisme militant est inscrit au coeur même du dogme de ces mouvements politiques. Et le poing gauche fermé levé vers le Ciel a pour signification la lutte contre Dieu. Ce n'est pas pour rien que le pape Paul VI a décrété que le communisme politique était intrinsèquement mauvais.

Dans l'émission "Mots Croisés" du lundi 12 décembre 2005, M. Jean-Luc Mélanchon a indiqué qu'il était choquant que le chef de l'Etat se rende dans une église car il représente l'ensemble des Français !!! Réflexion consternante qui montre encore une fois, si besoin était, les attaques des représentants laïcs purs et durs contre les religions. Autrement dit le chef de l'Etat devrait renier sa foi, donc ne pas même se respecter lui-même parce qu'il fait de la politique !!!
Ce genre de propos est dangereux car il stigmatise les croyants et encourage le non respect des gens qui ne pensent pas comme vous. Pour respecter les autres, il faut commencer par se respecter soi-même. M. Mélanchon est donc en contradiction avec lui-même puisque pour lui la laïcité doit permettre de mieux vivre ensemble.

III/ Les intégrismes et l'affaire des caricatures

Texte écrit le 12/02/06
L'émission "Mots croisés" du Lundi 6 février 2006, thème "Islam : les raisons de la colère ", tournait autour de l'affaire des caricatures publiées par certains journaux occidentaux. Ces caricatures représentent Mahomet sous un angle négatif. Sur ces 12 dessins, seul un est inadmissible : celui qui représente Mahomet avec une bombe sur la tête et sur son turban il est écrit "Allah est le seul Dieu et Mahomet est son prophète". Pourquoi ce n'est pas admissible ? Non pas parce que Mahomet est dessiné (ce sont les musulmans qui ne peuvent pas le faire, mais tout le monde n'est pas musulman sur cette planète, et ils n'ont pas à imposer leurs points de vue à tout le monde), non pas parce qu'il est caricaturé, mais parce que le dessin indique que c'est un terroriste, et qu'il invite tous les musulmans à faire de même. Pour les autres dessins, ils peuvent aussi se sentir blessés mais bon il n'y a rien de répréhensible. Le blasphème n'est que religieux, pas civil. Il ne concerne que les musulmans. De même faire blasphémer le Christ est consternant mais on ne peut que plaindre et prier pour ceux qui tiennent de tels propos.

Je comprends que les musulmans soient blessés par ces dessins stupides. Ce ne sont pas les seuls à faire les frais de gens peu scrupuleux et provocateurs. Les Chrétiens subissent les mêmes blagues de mauvais goûts (voir Madonna et la Vierge) : La publication en couverture d'un magazine de l'icône de la Vierge noire de Czestochowa, vénérée par les Polonais, avec le visage de la chanteuse [Madonna]. Article du 9 février 2006.

Rappelons que le christianisme n'appelle jamais à la vengence : Tous ceux qui prennent le glaive périront par le glaive" (Mt 26-52). Un chrétien qui en appelle au sang est un intégriste.

C'est à la mode en ce moment ces attaques contre les religions. En fait il s'agit d'un combat profond dont les caricatures ne sont qu'une manifestation parmi bien d'autres. C'est le combat de l'intégrisme athée contre l'intégrisme islamique.
Entre les deux je ne choisis pas, mieux vaut leur laisser le ridicule. Les provocations de cette nature n'apportent rien et on sent bien que le dans le discours d'un partisan au ton athée pur participant au débat de l'émission (je ne suis plus sûr de son nom, mais il est journaliste) transparaît la volonté d'imposer au monde les valeurs de la laïcité à la française. Autrement dit l'intégrisme islamique voit bien un l'islam imposé partout dans le monde, et l'intégrisme laïciste impose la laïcité à la française partout dans le monde. Evidemment ça va être difficile de concilier ces deux extrémismes. Qui dit imposer dit irrespect et dit se croit supérieur aux autres, et donc c'est une forme de racisme, de part et d'autre. En matière de tolérence, des deux côtés, il y a encore un boulot énorme à accomplir.

Mouloud Aounit a tenu des propos à la fois fermes et modérés. Il indique que le MRAP va porter plainte contre une seule caricature, celle représentant Mahomet avec une bombe. Je suis d'accord avec lui, c'est une bonne idée. Il faudrait d'ailleurs une loi qui précise les limites de la liberté de la presse. Tout ne peut pas se dire. D'ailleurs les appels aux meurtres sont interdits, et heureusement, de mêmes que les diffamations. Il est aussi interdit de publier des propos négationistes. Et que les intervenants ultra pro liberté de la presse en prennent pour leur grade. Car s'ils s'attaquent à ce qu'il y a de plus sacré chez certaines personnes, on pourrait faire de même pour eux en disant que ces journalistes sont des fils de pute. On peut attendre la mort de la mère en question pour le dire, pour ne pas qu'elle réagisse, comme Dieu ne réagit pas quand on le blasphème, en tout cas pas en frappant l'impie d'un foudroiment, de lèpre, etc. Si ceux qui tiennent un discours sans limite de la liberté de presse ne montrent aucune réaction à l'affirmation qu'ils ont des fils de pute, alors c'est soit qu'ils n'ont aucun amour propre, soit que leur mère n'est pas sacrée pour eux, (ou soit que c'est vrai) et que finalement rien n'est sacré. On peut se demander si le mot respect a alors un sens pour eux. On leur dira alors qu'il faut être tolérant et accepter l'humour.

L'anthropologue invitée à l'émission, Nadia Khouri-Dagher, a déliré. Elle a craché sa haine de l'occident en parlant des moeurs dépravés des occidentaux. A ce sujet je suis d'accord, nos valeurs vont plutôt dans une mauvaise direction, avec le mariage et adoption pour les homosexuels par exemple, avec l'avortement, etc. Mais que je sache, ceux qui sont contre ces revendications n'en appellent pas au meurtre, et n'en appellent pas non plus à la grève de l'impôt, alors que ces pratiques sont font avec l'argent de tous les contribuables. Et certains laïcistes de dire qu'il n'est pas normal que l'Etat participe à la construction d'édifices religieux, sous prétexte que tout le monde n'est pas croyant. Et bien OK, mais dans ce cas, je demande, par exemple, à ce que la sécurité sociale ne rembourse pas les avortements car je participe de force à ces meurtres en cotisant à la sécu. Je ne vous dis pas le carnage si chacun voulait payer en fonction de ses valeurs... par leur prise de position, les laïcistes tiennent donc des propos anti-laïcs qui veulent diviser les gens les uns contre les autres, ce qui est quand même cocasse.

Ceci dit force est de constater que nos cultures occidentales et musulmanes sont très différentes et même incompatibles. Alors chacun chez soi.
De notre côté, qu'on arrête les provocations, y compris celles liées à la fameuse proposition de loi sur les soi disant bienfaits de la colonisation. Durant cette colonisation, qui a été imposée, évidemment, les français méprisaient les musulmans, citoyens de deuxième zone. Cette proposition de loi est une honte. Les députés n'ont rien d'autre à faire que pondre des textes pourris comme celui-là ?? Pour qui nous prenons-nous, nous, français ? Pour des sages ? Pour les prophètes des Lumières ? Pour des gens éclairés qui ont inculqués à ces 'sauvages' les valeurs et bienfaits de notre civilisation ? Tout ceci est détestable. Et la toute puissance de l'occident que nous avons voulu imposer au monde se retourne contre nous. Ce sont maintenant les islamistes qui veulent faire de même. La guerre sainte islamique après la guerre sainte laïciste et républicaine. On pourrait en rire si l'affaire n'était pas grave. Mais on peut toujours en faire une caricature, et dessiner un républicain avec une baïonnette en train de menacer un africain parce qu'il marche sur son ombre. Et pourquoi pas ? Quelles seraient les réactions ?

Les laïcistes ont bon dos d'accuser les islamistes de terroristes, même si c'est vrai. Durant la révolution française qu'on encense à tours de bras, des meurtres atroces sont commis par les terroristes républicains contre les vendéens catholiques. Le 20è siècle n'a rien inventé comme torture... Quelques petits exemples, tirés du livre "les guerres de Vendée" d'Emile Gabory, éditions Robert Lafont (attention, c'est un pavé de 1 400 pages écrites en petits caractères !) "d'ignobles soldats éventrent les femmes enceintes et portent les enfants au bout des baïonnettes"(p. 342)
"telle cette famille des Morinières, composée de 5 personnes, lesquelles, refusant de crier 'Vive la république !' ont la langue arrachée, les yeux crevés, les oreilles coupées, avant de recevoir le coup mortel" (p. 350)
"Des soldats ouvrent le corps des femmes enceintes, y mettent de l'avoine, et y font manger leurs chevaux" (p. 351).
"c'est d'abord le 18 novembre, la noyage de 90 prêtres du diocèse de Nantes. On les a embarqués sur la navire "La Gloire". Des cris dans la nuit... Le courant rapide s'est refermé. Le 18 décembre on noit 58 prêtres angevins. (page 379)
"notre sainte mère guillotine, déclare Francastel, travaille depuis 3 jours, elle a fait la barbe à 11 prêtres" (p. 381).

De l'autre côté il faut que les musulmans se calment. Et les autres pays n'ont pas à intervenir de la sorte, surtout par la violence, en procédant à des destructions de drapeaux, à des incendies, appels aux meurtres. Qu'ils se mèlent de ce qui les regardent.
La réaction de la Turquie est tout à fait significative. Voici un extrait du site du nouvel observateur : Pour protester contre la publication de caricatures de Mahomet dans la presse européenne, des dizaines de milliers de Turcs ont manifesté dimanche 12 février, à Diyarbakir (sud-est), tandis qu'à Istanbul (nord-ouest) d'autres ont brulé le drapeau danois et lancé des pierres sur le consulat de France. Dans une autre manifestation, sur l'esplanade de la grande mosquée Beyazit, environ 4.000 personnes rassemblées à l'appel d'ONG islamistes au terme de la prière ont scandé des slogans hostiles au Danemark, aux Etats-Unis et Israël.

Et dire que la Turquie veut entrer dans l'Union ! Ce serait la catastrophe. Le monde musulman et le monde occidental sont incompatibles, chacun chez soi, sans quoi ce sont des conflits assurés.
La religion chrétienne est en elle-même laïque : "Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu" (Lc 20-25). Ce n'est pas le cas de l'Islam pour qui le religieux et le politique sont liés, et pour cette raison, il ne vaut mieux pas que des Etats musulmans actifs entrent dans l'Union.
 
13/02/2006. Allez, ça continue...
Voici la nouvelle qu'on peut lire sur le site de tf1 : Un jeune homme a refusé samedi, alors qu'il venait se marier, que sa future épouse retire son voile lui masquant totalement le visage devant l'adjoint au maire de Limoges en Haute-Vienne. L'officier d'état-civil a tenté de rappeler, en vain, que la loi lui imposait de vérifier l'identité des futurs conjoints, tous deux de nationalité française. Faute de pouvoir le faire, il a refusé de sceller leur union. Le jeune homme et ses deux témoins ont alors pris à partie verbalement l'élu et l'agent du service de l'état-civil, avant de quitter la salle des mariages. Le procureur de la république de Limoges a diligenté une enquête.

C'est normal, le maire a bien fait. La série "je suis intégriste et je vous emmerde" continue. Qu'ils dégagent, qu'ils soient jugés et déchus de la nationalité, ou alors c'est l'ensemble des musulmans qui font faire les frais d'une exaspération grandissante. Qu'attendent les musulmans "modérés" pour protester contre ceux des leurs qui se comportent comme des bandits ? Ca n'a pas l'air de beaucoup les choquer... Seraient-ils complices par passivité ? Dès qu'on s'attaque à leur religion, ils sont dans les rues (ce qui est normal). Mais pour défendre la démocratie il n'y a plus personne... Allo, les musulmans "modérés", il y a quelqu'un ?

Outre ce problème, on peut voir qu'il ne suffit pas d'avoir la nationalité française pour être français. Dans ce cas, comment s'étonner des discriminations ? Ce genre d'individu, outre son manque de respect à la nation, manque aussi de respect pour tous les français naturalisés qu'il risque de faire discriminer. Peut-être est-il né en France ? Alors il faut remettre en question le droit du sol. Ce comportement dangereux risque de remettre en question bien des acquis en terme de nationalité, et dont vont faire des frais les gens d'origine étrangère voulant s'intégrer. Il faut donc être très ferme avec ce genre d'individu, et ne pas se laisser dicter sa loi par eux, sans quoi ça va mal finir.

On peut compter un certain nombre de clichés entourant les religions. Par manque de culture et de connaissance, ou par volonté politique de nuire, tous les groupes sociaux, culturels et religieux ont toujours été à la fois victimes et créatrices de ces clichés